Acte 4 – eX

Acte 4 – eX
13 octobre 2017 essapmi

eX (2017)

Date de sortie: 11 octobre 2017 (1h 27min)

De: ESSAPMI

Avec: Ziggy Chen, Rick Owens, Boris Bidjan Saberi, Ti Kwa as RIGARDS, Makoto Horisaki and Geoffrey B. Small

Genres: Action, Sci-Fi, Fantastique

Nationalité: Française


SYNOPSIS ET DETAILS

Avertissement : les styles, les vêtements ou les images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Après la III ème Guerre Mondiale, la Terre est dévastée par les cataclysmes et les ravages nucléaires. L’humanité est arrivée à un point de non retour et doit quitter la planète pendant un certain temps. Sur Mars, la colonie Thaumaturg s’étend à grande vitesse, parmi eux, l’émissaire Vinset du programme de réhabilitation humaine en zone désolée. Il est le premier modèle transhumain tripendiculaire doté d’une intelligence, d’une force et d’un qi qu’aucun Homme n’avait encore atteint. C’est à lui qu’incombera la tâche de guider l’humanité dans l’ordre, la justice et la paix, vers l’amour, l’égalité et la liberté…

HYPOTYPOSE MAGAZINE

Un film en couleur époustouflant qui nous laisse à bout de souffle, dans un décor sublime teinté d’ocre où le personnage principal se métamorphose sous diverses formes. Cet homme doté d’habilités hors normes nous emporte avec véhémence dans son sillage , le rythme est haletant et nous tient en haleine jusqu’au bout. Une sorte d’acrimonie s’extirpe de ce personnage en proie aux affres d’un passé doté d’ecmnésies. La musique habille parfaitement les plans séquences qui rendent subjective les ressenties et la vision de Vinset. Un visage marmor entaillé à la serpe rêvant d’atteindre l’ataraxie au sein d’un aréopage , ayant pour but final un point d’acmé où l’on peut du regard usé de l’orographie. L’esthétique est en totale concomitance avec les personnages secondaires qui traduisent par leurs enveloppes extérieures un certain rang. A l’égard de ce qui précède, le travail sur les costumes est saisissant passant de tissus faille , à  une découpe en biais , croisée, où la bengaline est souvent lourde comme bure. Certains moments de flottement ne semble pas être là  par hasard , si cela est bien le cas, le réalisateur a su jouer de son talent pour nous plonger dans cet état. Aucune pointe d’amertume n’est à  prévoir, ce film en prise avec le réel nous donne de quoi réfléchir sur le visage d’un nouveau monde.

Driss Von Klaash